[Interview] Cécile Langlais, co-auteur de Maiko, revient sur la création de son premier jeu de société

 In Actus

Il y a quelque temps, nous avions révélé Maiko, un jeu de mémoire et d’élégance, se déroulant pendant l’ère Meiji. Incarnant une Maiko (une apprentie Geisha), vous allez devoir rassembler des paires de tuiles pour parfaire votre apprentissage et remporter la partie sur vos adversaires !

Aujourd’hui, Cécile Langlais, la co-autrice de Maiko, s’est prêtée au jeu de l’interview afin de nous aider à répondre à l’épineuse question : « Comment ça se passe en vrai quand on veut créer un jeu de société ? » .

Bonne lecture !

Maiko

Don’t Panic Games : Bonjour Cécile, peux-tu te présenter à nos lecteurs et nous dévoiler un peu plus ton parcours professionnel et ton lien avec le monde du jeu de société ?
Cécile Langlais : Bonjour tout le monde ! Je m’appelle Cécile Langlais, j’ai 37 ans, je vis sur Paris.
Cela fait une vingtaine d’années que je navigue dans le monde du commerce, et depuis 7 ans je travaille dans l’univers des jeux de société également. Actuellement, j’ai un poste de commerciale chez Cosmic Group – le 2e plus gros distributeur de figurines de collections en France, et c’est depuis 2016 que je travaille avec Ludovic Maublanc sur le jeu Maiko.

En 2018, nous avons signé avec vous (Don’t Panic Games) pour éditer le jeu Maiko, et avec MAD, pour le distribuer. Maiko est en vente depuis le 21 mai 2019. 

Okya Maiko

Don’t Panic Games : Quels sont tes occupations favorites ?
Cécile Langlais : J’aime énormément me consacrer à l’art de la peinture sur figurine ! Les jeux vidéo (Zelda sur Switch, Dragon Quest et Mario Kart sont définitivement mes péchés mignons). J’adore également lire, faire de la musique – je pratique le piano et la guitare – et, bien sûr, la création de jeux de société. Malgré la sortie officielle de Maiko, créer des jeux a toujours été un hobby pour moi.  Je peux terminer ce portrait en vous dévoilant que mon personnage préféré dans la vie, ce sont les licornes, et que j’ai un faible pour les sushis.

Don’t Panic Games : Peux-tu nous raconter la genèse de Maiko ?
Cécile Langlais : Avec plaisir !  Tout a commencé en 2013, je jouais énormément aux jeux de société et j’ai vite constaté qu’il y avait peu de jeux sur le marché français. De plus, j’avais tendance à me lasser très vite des jeux disponibles. J’ai donc commencé à imaginer des jeux qui me plaisaient d’abord à moi, sans intention aucune de vouloir me faire éditer. Ensuite j’ai rencontré Ludovic Maublanc, qui m’a apporté son expérience sur toutes les étapes indispensables à la création d’un jeu. Notre premier jeu est donc Maiko, et nous travaillons actuellement sur trois autres prototypes.

Maiko Plateau Rose
Maiko Board Violet

Don’t Panic Games : As qui est destiné Maiko ?
Cécile Langlais : Maiko est un jeu de mémoire et d’élégance d’abord destiné aux adultes. Pourquoi ?  Car il y a très peu de jeux de mémoire pour les adultes sur le marché du jeu de société, à part La danse des vampires, Pique Plume, ou Le Jeu Aux 1000 titres, par exemple. Je tenais donc à créer un jeu de mémoire pour adulte sans devoir aller au rayon enfant. Maiko, c’est aussi une volonté de réconcilier les gens avec l’idée du jeu de mémoire, qui peut paraitre un peu désuet à notre époque. Je souhaitais donc créer un jeu accessible à tous (les enfants compris !) avec de la tactique et un brin de stratégie.

Don’t Panic Games : Quelles sont tes attentes vis-à-vis de la sortie officielle du jeu ?
Cécile Langlais : Je n’ai pas d’autres attentes à part qu’il plaise et qu’il trouve son public. Rien que le fait que le jeu soit réalisé, en entier, avec une vraie boite, et de superbes illustrations – un grand merci à l’illustratrice Jemna Salume  au passage –, c’est déjà une satisfaction personnelle immense !

Maiko One San
Maiko Oka San

Don’t Panic Games : Pourquoi avoir choisis d’orienter la direction artistique de Maiko vers l’univers quelque peu sulfureux des Geishas ?
Cécile Langlais : En 2015, alors que Maiko n’était encore qu’un jeu de cartes à collectionner, je me suis mis à lire « Geisha » de Arthur Golden, puis à voir l’immense film de Rob Marshall. En parallèle, je m’apercevais que cette thématique commençait à être reprise dans de rares jeux (par exemple : Okiya), j’ai donc voulu tenter ma chance sur ce créneau. Un peu plus tard, Je faisais un brainstorming avec Thomas Cauët, Cyril et Arnaud Demaedg, et on se posait la question suivante : comment attirer les femmes sur l’univers du jeu de société ? En effet, trop peu de jeux sont conçus pour un public féminin. Et c’est là que j’ai pensé à travailler autour de l’univers des Geishas.

Don’t Panic Games : Quel a été ton but avec la création de ton premier jeu ? A quel type de joueurs s’adresse Maiko ?
Cécile Langlais : En créant Maiko, j’avais un double objectif. Tout d’abord, je souhaitais fortement changer la perception que l’on a des Geishas. Les Geishas sont bien plus que des péripatéticiennes : ce sont des femmes (et parfois des hommes !) extrêmement cultivées, qui maitrisent chacune plusieurs arts et passent des années à parfaire leur éducation. C’est quelque chose de remarquable et de très peu connu, et qui s’est développé énormément à l’ère Meiji (fin du XIXe jusqu’au début du XXe siècle).

Ensuite, je tenais à concevoir un jeu pour tous les fans des jeux de mémoires, pour tous ceux qui veulent exercer leur mémoire de manière ludique et agréable, mais qui ne trouvent pas leur bonheur sur le marché du jeu de société.

Maiko Setup

Don’t Panic Games : Peux-tu nous décrire comment s’est passé ta relation avec Don’t Panic Games, l’apport de Ludovic Maublanc, ainsi que le choix de l’illustratrice Jemna Salume sur Maiko ?

Cécile Langlais : Ok ! Tout d’abord, avec Don’t Panic Games, j’ai trouvé l’éditeur qu’il me fallait pour ce tout premier jeu à créer de A à Z. Ensemble, nous avons mis moins d’un an pour fabriquer Maiko. C’était génial, et graphiquement, que c’est beau !

Don’t Panic Games nous a énormément impliqué sur toutes les phases du process (le choix des couleurs, le choix de l’illustrateur, l’ajustement des règles …) à chaque étape, nous avions notre mot à dire avec Ludovic, ce qui reste très agréable pour tout créateur de jeu.

À propos de Ludovic Maublanc : j’adore travailler avec lui, car tout est fluide. Il m’a apporté énormément d’expérience, car moi j’avais plein d’idées en tête, et lui, il m’a permis de structurer, canaliser toutes ces idées. C’est une très belle expérience que de travailler avec un game designer de son gabarit.

Quant au choix de Jemna Salume, c’est en passant par Don’t Panic Games que nous l’avons trouvée. À l’époque nous cherchions un illustrateur pour le projet pour lui donner une réelle patte artistique. Sur les 5 qui ont postulé, on était tous d’accord avec le choix unanime de Jemna, et cela malgré la contrainte géographique (elle vit aux États-Unis). On peut dire qu’on a eu un coup de cœur pour sa direction artistique et que ça se ressent quand on regarde le matériel du jeu !

Don’t Panic Games : Merci Cécile pour toutes ces réponses ! Avant de terminer, aurai-tu un conseil à partager avec tous ceux qui veulent se lancer dans la création d’un jeu de société ?
Cécile Langlais : Mais de rien ! Alors oui, j’aurai trois conseils à partager ici. Le premier : éclatez-vous sur la création de votre jeu. Le second : ne vous mettez ni barrière ni pression. En effet, si vous n’avez pas d’attentes particulières, notamment sur le fait que le jeu arrivera bien au bout de sa création ou non, vous serez encore plus heureux quand vous verrez votre premier jeu dans les rayons des boutiques de jeu.

Et enfin : Croyez en votre idée jusqu’au bout.

Petit bonus

On dit qu’une image vaut bien mille mots écrits, donc nous vous proposons de terminer cette interview en regardant la présentation vidéo de Maiko, réalisée par la talentueuse équipe de Ça Va Geeker – une chaine YouTube à laquelle on vous recommande chaudement de vous abonner.

Maiko, jeu de mémoire et d'élégance, est présenté sur la chaîne YouTube "Ça va Geeker"


À très vite pour de nouvelles interviews d’auteurs de jeux de société !

L’équipe Don’t Panic Games

Ca devrait vous plaire aussi

Laisser un commentaire

0

Entrez les termes de votre recherche et appuyez sur Entrée